Base Sous-Marine de MARSEILLE
- Martha -


© ECPAD
- Début construction de Martha en Mai 1943 (© ECPAD)


Le 11 Novembre 1942 suite aux débarquements alliés en Afrique du Nord, les allemands envahissent la zone libre.
Hitler décide de faire construire des U-Bunkers dans le Sud de la France.
Depuis le début de la guerre, les U-Boote font escale dans les ports méditerranéens sans aucune protection contre les attaques aériennes.
Début Décembre 1942, des spécialistes recherchent des emplacements possibles pour la construction d'U-Bunkers.
Début Janvier 1943, le site de Marseille est retenu. Les travaux de construction sont commandés à la société Wayss & Freytag.
Treize alvéoles sont prévus pour vingt U-Boote.
Le mauvais état du sous-sol oblige l'entreprise à faire une large plaque de fondation. En raison de ces travaux complexes, la période de construction est estimée au moins à deux ans.
Pour la construction des poutres en béton précontraint sont fabriquées. Les chantiers navals de Hambourg réalisent également l'ouvrage.
Jusqu'en Décembre 1943, l'excavation continue.
Le 02 Décembre 1943, l'U. S. Air Force lance une attaque sur Marseille. Quarante-six B-17 [1] vont directement sur le site de construction des bunkers. Le raid endommage les murs de palplanches ainsi que les installations de rétention d'eau. Le chantier est retardé de huit semaines. Des problèmes structurels dans le rabattement de nappe causent encore plus de retard. Il est demandé de simplifier la construction et si des Type VII-C pourront venir ou bien des U-Boote plus petits (Type XXIII).
En Août 1944, les ateliers sont terminés, la construction des bunkers est arrêtée.
Après la guerre la tranchée est remplie.
Les anciens ateliers sont maintenant utilisés à des fins civiles.

L'U-Bunker à l'origine devait avoir seize alvéoles pour vingt U-Boote, reliées à la darse Sud du bassin Mirabeau. Le nombre d'alvéoles devaient-être augmenté pour accueillir un total de trente U-Boote.
Les travées des alvéoles numérotées de 1 à 24 ont une hauteur de 12,50 mètres avec trois niveaux de logistique et de casernements.
Les alvéoles 25 à 30 ne sont pas achevées lors du Débarquement en Provence.
L'U-Bunker possède une dalle de couverture de 5,50 mètres de béton armé.
Sa longueur en 1944 est de 208 mètres et sa largeur de 44,20 mètres.
L'interbox de 11 mètres de large est lui aussi inachevé.
L'arrière de l'U-Bunker est protégé par un piédroit (jambage) de 6,20 mètres d'épaisseur sur sa plus grande largeur et l'ensemble est défendu par deux casemates pour mitrailleuses.
Les alvéoles pour les U-Boote n'ont pas été construites et auraient été bâties à l'avant de l'interbox.

© NARA
- Martha à la Libération (© NARA) -

Notes : [1] Selon une autre source le raid a totalisé 129 B-17 de la 15th Air Force escortés par 38 Lockheed P-38. Ils larguent 139 tonnes de bombes. Une bombe explosive percute l'armature de l'U-Bunker, plusieurs tombent sur le hangar n°16 et sur le terrain alentour, trois locomotives et de nombreux wagons sont endommagés ou détruits ainsi que des voies ferrées. D'autres dégâts sont visibles : l'usine à béton est détruite ainsi que des excavatrices. Les pertes humaines sont de : 1 allemand et 10 français.


© Le Pelican
- Martha côté Ouest -


© Le Pelican
- Martha côté Ouest -


© Le Pelican
- Martha pignon Est -


© Le Pelican
- Martha -
© Le Pelican (Mai 2010)
Les infos sur les dimensions, le nombre d'alvéoles etc... proviennent de l'ouvrage : "Les bases de sous-marins et de vedettes du Mur de l'Atlantique" d'Alain Chazette aux Éditions Histoire et Fortifications.

La presse parle de sa reconversion :
- Le Marin du 19 Avril 2016.
- Le Marin du 13 Septembre 2016.
- La Provence du 29 Octobre 1918.
- Channel News du 06 Décembre 2018.


gauche

Homepage