U-188



 Type 
IX-C40
Chantiers de construction
AG Weser à Brême
Mise sur cale le 18 Août 1941
Lancé le 31 Mars 1942
Mise en service le 05 Août 1942
Affecté à
4.U-Flottille, à Stettin d'Août 1942 à Janvier 1943(Ausbildungsboot)
10.U-Flottille, à Lorient de Février 1943 au 20 Août 1944 (Frontboot)
Commandant(s)
K.L. Siegfried LÜDDEN du 05 Août 1942 au 09 Août 1944
Nombre de patrouilles
- 3 -
Du 04 Mars 1943 au 04 Mai 1943, départ de Kiel pour l'Atlantique Nord. L'U-188 fait escale dans un port en Norvège d'où il repart le 09 Mars 1943. Il rejoint le groupe "Seeteufel", le 21 Mars 1943 au Sud de l'Islande afin d'opérer contre le convoi ONS 1. Ce convoi est composé de trente neufs bâtiments marchands escorté par dix neuf navires de guerre. Il est parti le 15 Mars 1943 de Liverpool pour Halifax. Le passage de la ligne de patrouille par le convoi est prévu le 22 Mars 1943, mais lorsqu'il n'est pas aperçu la ligne se déplace vers l'Ouest, dans la direction attendue de l'ONS 1. À partir du 26 Mars 1943, la ligne s'oriente vers le Sud du Cap Farewell. Il se joint au groupe "Seewolf", formant ainsi une ligne 800 nautiques vers le Sud du Cap Farewell. Des mâts et un porte-avions d'escorte sont aperçus au centre de la ligne de patrouille du groupe "Seeteufel" dans l'après-midi du 26, peut-être d'un convoi ON, qui n'a pas été poursuivi. Il est décidé le 28 Mars 1943 que le groupe "Seeteufel" doit concentrer ses efforts vers l'Est vers le convoi HX 230, repéré par U-305 (K.L. Rudolf BAHR) du groupe "Seewolf" le 27 Mars 1943. Cependant la météo se détériore et un ouragan se développe. Les bateaux continuent malgré tout la poursuite, dans l'espoir de trouver des traînards, mais un seul est coulé en raison des difficultés d'attaque dans des mers fortes. L'opération se termine le 30 Mars 1943 au Nord-Ouest de l'Irlande. L'U-188 ne participe à aucune attaque. À partir du 06 Avril 1943, l'U-188 fait partie du groupe "Adler" dans le Sud du Groenland. Le lendemain le groupe fait mouvement vers le Sud pour intercepter le convoi SC 125. Ce convoi est composé de quarante bâtiments marchands escorté par quinze navires de guerre. Il est parti le 31 Mars 1943 d'Halifax pour Liverpool. Une recherche est effectuée par trois bateaux, sans succès, de sorte que le groupe se déplace à la place vers le Nord. À partir du 08 Avril 1943, les bateaux font mouvement vers le Sud-Est, deux jours plus tard le convoi ON 176 est trouvé et le groupe "Adler" reçoit l'ordre de l'attaquer. Le 11 Avril 1943 au petit matin, l'U-188 torpille et envoie par le fond le destroyer H.M.S. "Berverley" qui fait partie de l'escorte du convoi ON 176 (Voir Note N°1). Le lendemain, l'U-188 est peut-être endommagé lors d'une attaque par un navire de l'escorte. Lorsque l'opération prend fin le 13 Avril 1943, les bateaux du groupe "Adler" devient une partie du groupe "Meise" qui se positionne au Nord-Est de Terre-Neuve. L'U-188 quitte le groupe autour du 20 Avril 1943 pour retour vers sa base. Arrivé près de sa nouvelle base de Lorient, il est attaqué, le 02 Mai 1943, par un avion. Le Commandant et un membre de l'équipage sont blessés. Arrivée à Lorient.
Du 30 Juin 1943 au 30 Octobre 1943, départ de Lorient pour l'Océan Indien. Il fait partie du groupe "Monsun". Il est prévu que l'U-462 (O.L. Bruno VOWE) accompagne le groupe pour les ravitailler à l'Est de St Paul Rocks, mais il échoue par deux fois le passage du Golfe de Gascogne. Un nouveau plan est prévu, l'U-487 (O.L. Helmut METZ) doit ravitailler le groupe au Sud des Açores à partir de 14 Juillet 1943. Cinq U-Boote partent vers la zone de ravitaillement, mais le 17 Juillet 1943 ils ne trouvent pas le ravitailleur qui a été coulé le 13 Juillet 1943. Trois U-Boote du groupe sont également coulés en transit : l'U-506 (K.L. Erich WÜRDEMANN), l'U-509 (K.K. Karl-Heinz WOLFF) et l'U-514 (K.L. Hans-Jürgen AUFFERMANN). Le ravitaillement de l'U-168 (K.L. Helmut PICH), de l'U-183 (K.K. Heinrich SCHÄFER) et de l'U-188 est finalement réalisé à 600 nautiques dans l'Ouest-Nord-Ouest des îles du Cap vert par l'U-155 (K.K. Adolf PIENING) entre le 21 et le 23 Juillet 1943. L'U-516 (K.L. Herbert KUPPISCH) du groupe "Monsun" ravitaille l'U-532 (F.K. Ottoheinrich JUNKER) et l'U-533 (K.L. Helmut HENNIG), puis retourne à sa base. Les cinq U-boote restant du groupe "Monsun" arrivent dans l'Atlantique Sud, passent le Cap de Bonne Espérance et entrent dans l'Océan Indien. Le 08 Septembre 1943, ils sont ravitaillés par le bâtiment auxiliaire "Brake" au Sud de l'île Maurice (carreau KS 4792). Ils se dirigent ensuite vers Penang. Les cinq U-boote rejoignent ensuite leurs zones d'opération. L'U-188 patrouille le long des côtes de la Somalie, après avoir reconnu le port de Port-Louis (île Maurice). Le 21 Septembre 1943, l'U-188 envoie par le fond un américain à 650 nautiques à l'Est de Mogadiscio. Le 27 Septembre 1943, l'U-188 attaque sans succès un convoi pendant sa patrouille vers le Golfe d'Oman. Après seize heures de poursuite, LÜDDEN est obliger d'arrêter la chasse à cause de problèmes de diesels (*). Le lendemain, il trouve un autre petit convoi qui navigue parallèlement à la côte somalienne. Le bateau est bien placé pour une attaque et LÜDDEN lance une salve de six torpilles, dont chacune explose après dix minutes de course, non pas sur les cibles mais comme détonations de fin de course. L'U-188 entre dans le Golfe d'Oman le 05 Octobre 1943. Il torpille et endommage le norvégien "Britannia" (Captain Johan KARSTEN) au Nord de Mascate. L'U-188 termine sa patrouille sur la côte Ouest de l'Inde. Arrivée à Penang après avoir été escorté par des patrouilleurs japonais avec qui il avait rendez-vous aux coordonnées : 06°10'N 94°50'E.

En Décembre 1943, l'U-I88 va à Singapour où il charge des matières premières stratégiques, 100 tonnes d'étain, 11 tonnes de caoutchouc, 18 tonnes de tungstène, 500 kg de quinine et une quantité d'opium. Il retourne à Penang, pour préparer son voyage de retour.

Du 08 Janvier 1944 au 19 Juin 1944, départ de Penang pour l'Océan Indien. L'U-188 fait mouvement vers la Mer d'Arabie. Le 20 Janvier 1944, il coule un britannique à l'Ouest-Nord-Ouest des Maldives. L'U-188 obtient une série de succès coulant cinq bâtiments en dix jours. Il envoie par le fond, à l'Est-Nord-Est de Socotra (île appartenant au Yémen), trois bâtiments : un britannique le 25 et deux autres britanniques le 26 Janvier 1943. Dans le Golfe d'Aden, il coule le 29 Janvier 1943, un grec et le 03 Février 1943 un chinois près de Socotra. Quatre jours plus tard, il envoie par le fond par artillerie et éperonnage quatre bateaux de pêche à l'Est de Socotra. Le 09 Février 1944, il coule un norvégien dans la même zone. Trois jours plus tard, il envoie par le fond trois autres bateaux de pêche dans le centre de la Mer d'Arabie. Il continue sa patrouille dans la Mer d'Arabie, mais sans succès. À la fin-Février 1944, il se dirige vers le Sud pour se ravitailler. Le 11 Mars 1944, l'U-168, l'U-188 et l'U-532 (F.K. Ottoheinrich JUNKER), après avoir fait des recherches pour savoir si il y a une présence ennemie dans la zone, ont rendez-vous avec le bâtiment auxiliaire "Brake" pour se ravitailler, à 1000 nautiques au Sud-Est de l'île Maurice. Tôt le lendemain, après avoir ravitaillés l'U-188 et l'U-532, la météo se détériore et les quatre bateaux font route vers le Sud-Ouest. Plus tard dans la matinée, un avion apparait et les U-Boote sont obligés de plonger. Lorsque l'U-188 refait surface vingt minutes plus tard d'autres avions sont aperçus venant, comme découvert plus tard, du H.M.S. "Battler". L'U-188 signale aussi un bâtiment en approche escorté par deux appareils. C'est le destroyer H.M.S. "Roebuck" qui attaque le "Brake" avec son artillerie. Le "Brake" est envoyé par le fond un peu plus d'une heure après. Pendant l'action l'U-188 reste immergé sur l'arrière de l'infortuné "Brake". Il ne peut rien faire car il ne possède plus aucune torpille. L'équipage du "Brake" est recueilli plus tard par l'U-168 et amené à Batavia. À la mi-Mars 1944, l'U-188 commence son voyage de retour vers la France. Le 22 Avril 1944, il a rendez-vous avec l'U-181 (K.z.S. Kurt FREIWALD) pour lui transmettre des informations sur l'Océan Indien. Au début de Mai 1944, l'U-188 doit-être ravitaillé par l'U-66 (O.L. Gerhard SEEHAUSEN). Mais le rendez-vous n'a pas lieu car l'U-66 est envoyé par le fond le 06 Mai 1944. L'U-188 est le seul bateau du groupe "Monsun" à arriver à bon port par rapport au calendrier établi. Seulement trois U-Boote arrivent en France avec des matières premières stratégiques. L'U-188 arrive à Bordeaux le 19 Juin 1944.

Lorsque Bordeaux est évacué devant l'avance des Alliés, l'U-188 ne peut prendre la mer à cause de problèmes sur ses batteries. Il est renfloué et ferraillé en 1947.
Navire(s) coulé(s)
- 15 + 1 endommagé + 1 destroyer -
11 Avril 1943 à 05h49 : H.M.S. "Berverley" (destroyer de 1190 tonnes, escorte du convoi ON 176), carreau AJ 9661, torpille - 52°19'N 40°28'O - (1)
11 Avril 1943 à 05h50 : (cargo à vapeur de ≈ 5000 tonnes du convoi ON 176), carreau AJ 9661, torpille (1)
11 Avril 1943 à 05h50 : (cargo à vapeur de ≈ 5000 tonnes du convoi ON 176), carreau AJ 9661, torpille (1)
11 Avril 1943 à 05h52 : (cargo à vapeur de ? tonnes du convoi ON 176), carreau AJ 9661, torpille (1)
21 Septembre 1943 : S.S. "Cornelia P. Spencer" (cargo à vapeur de 7176 tonnes), carreau MZ 8916, torpille - 02°08'N 50°10'E -
28 Septembre 1943 : (cargo à vapeur de ? tonnes), carreau MF 7826, torpille (2)
05 Octobre 1943 : M.V. "Britannia" (pétrolier à moteur de 9977 tonnes), carreau MF 2642, torpille - 24°21'N 58°02'E - endommagé - (Il arrive à Bandar Abbas le 06 Octobre 1943)
20 Janvier 1944 : S.S. "Fort Buckingham" (cargo à vapeur de 7122 tonnes), carreau LB 2616, torpille - 08°19'N 66°40'E -
25 Janvier 1944 : S.S. "Fort la Maune (cargo à vapeur de 7130 tonnes), carreau MQ 5474, torpille - 13°04'N 56°30'E -
26 Janvier 1944 : S.S. "Samouri" (cargo à vapeur de 7219 tonnes), carreau MQ 4568, torpille - 13°13'N 55°56'E -
26 Janvier 1944 : S.S. "Surada" (cargo à vapeur de 5427 tonnes), carreau MQ 4565, torpille - 13°00'N 55°15'E -
29 Janvier 1944 : S.S. "Olga E. Embiricos" (cargo à vapeur de 4677 tonnes), carreau MP 5979, torpille - 12°30'N 50°10'E - (3)
03 Février 1944 : S.S. "Chung Cheng" (cargo à vapeur de 7176 tonnes), carreau MO 4456, torpille - 13°00'N 54°20'E -
07 Février 1944 : (bateau de pêche), carreau MQ 4767, artillerie + éperonnage - 270 nautiques à l'Est de Socotra - (4)
07 Février 1944 : (bateau de pêche), carreau MQ 4767, artillerie + éperonnage - 270 nautiques à l'Est de Socotra - (4)
07 Février 1944 : (bateau de pêche), carreau MQ 4767, artillerie + éperonnage - 270 nautiques à l'Est de Socotra - (4)
07 Février 1944 : (bateau de pêche), carreau MQ 4767, artillerie + éperonnage - 270 nautiques à l'Est de Socotra - (4)
09 Février 1944 : S.S. "Viva" (cargo à vapeur de 3798 tonnes), carreau MQ 5868, torpille - 12°30'N 57°50'E -
12 Février 1944 : (bateau de pêche), carreau LA 3613, artillerie (4)
12 Février 1944 : (bateau de pêche), carreau LA 3613, artillerie (4)
12 Février 1944 : (bateau de pêche), carreau LA 3613, artillerie (4)
Date de perdition
25 Août 1944 (20 Août 1944 selon une autre source)
Causes
Désarmé et sabordé dans une alvéole de l'U-Bunker
- ≈ 44°52'11.98"N 0°33'32.82"O -
Notes
1) L'U-188 observe un coup au but sur un pétrolier après 1min 34sec. Il coule après 45min. Après 1min 58sec et 2min 11sec deux coups au but sont entendus. Après avoir couru pendant 1min 58sec deux torpilles touche un quatrième bâtiment. Cependant, les compte rendus alliés indiquent que seul le destroyer est envoyé par le fond.
2) L'U-188 tire six torpilles sur le convoi et entend six détonations après 8 à 10min même si ceux-ci étaient probablement des détonations de fin de course.
3) L'U-188 rapporte que ce bâtiment est le "Giorgios M. Embiricos".
4) L'U-188 rapporte quatre bateaux de pêche à voile coulés le 07 Février 1944 et trois autres envoyés par le fond le 12 Février 1944 par son canon de 20mm et par éperonnage. Selon des sources britanniques trois bateaux transportant du coton ont été coulés le 18 Février 1944.

(*) LÜDDEN raconte dans le journal de guerre de son bateau que les conditions en Mer d'Arabie sont typiques des frustrations rencontrées à bord des quatre autres U-Boote. Souvent un brouillard flou obscurcit l'horizon, ce qui rend difficile aux vigies de distinguer la mer du ciel et il y a aussi un effet phosphorescent sur la mer qui gêne le fait d'apercevoir un autre bâtiment et le risque que lors de tirs de torpilles leurs sillages soient aperçus. La chaleur fait des ravages sur l'équipage et les machines, les diesels souffrent de températures d'échappement excessives qui exigent de grandes quantités d'huile de lubrification. Une attention particulière est portée aux hommes travaillant dans le local des diesels, à cause de températures qui sont presque au dessus du niveau que l'homme peut supporter. Enfin, et surtout, les problèmes désormais familiers de la dégradation des batteries des torpilles chargées à Lorient qui fonctionnent de façon erratique.
Carte de la Kriegsmarine

Insigne de l'U-188

Position du naufrage de l'U-188



U-Boote U-189

Homepage