U-202



 Type 
VII C
Chantiers de construction
Germania Werft à Kiel
Mise sur cale le 18 Mars 1940
Lancé le 10 Février 1941
Mise en service le 22 Mars 1941
Affecté à
1.U-Flottille, à Kiel/Brest de Mars 1941 au 02 Juin 1943 (Ausbildungsboot/Frontboot)
Commandant(s)
K.L. Hans-Heinz LINDER du 22 Mars 1941 au 01 Septembre 1942
K.L. Günter POSER du 02 Septembre 1942 au 02 Juin 1943
Nombre de patrouilles
- 9 -
Du 17 Juin 1941 au 23 Juillet 1941, départ de Kiel pour opérations dans l'Atlantique Nord. L'U-202 est l'un d'un certain nombre de bateaux qui opère dans une formation lâche dans le centre de l'Atlantique Nord. Le 23 Juin 1941, l'U-203 (K.L. Rolf MÜTZELBURG) signale le convoi HX 133 à 450 nautiques dans le Sud du Cap Farewell et les U-Boote opèrent contre lui pendant quatre jours lui coulant six bâtiments. L'U-202 ne remporte aucun succès. Il arrive à sa nouvelle base de Brest.
Du 11 Août 1941 au 17 Septembre 1941, départ de Brest pour le centre de l'Atlantique Nord. L'U-202 rejoint un groupe qui opère dans une formation lâche dans le Sud-Ouest de l'Islande pour intercepter le convoi HX 145. Le groupe échoue dans ses recherches. Au cours de l'après-midi du 27 Août 1941, l'U-202 torpille et coule un bateau de pêche britannique. À partir du 28 Août l'U-202 fait partie du nouveau groupe "Margraf" positionné dans le Sud-Ouest de l'Islande. Plusieurs convois sont re-routés et évitent ainsi le groupe. Le 04 Septembre 1941, les bateaux du groupe "Margraf" reçoivent l'ordre de former une nouvelle ligne de patrouille plus à l'Ouest, mais les convois sont de nouveau réacheminés et ils ne trouvent rien. Le 06 Septembre le groupe est dispersé sur une grande surface dans le Sud-Est du Groenland. Trois convois sont déroutés vers le Sud, mais à cause du mauvais temps le convoi SC 42 ne peut changer de route. Ce convoi est composé de soixante-douze bâtiments marchands escorté par vingt-neuf navires de guerre. Il est parti le 30 Août 1941 de Sydney pour Liverpool. Le 09 Octobre 1941, le convoi est repéré par l'U-85 (O.L. Eberhard GREGER) près du Cap Farewell. Son attaque échoue mais cinq U-Boote du groupe "Markgraf" arrivent, au cours de la nuit du 09 au 10, sur zone et les premiers succès arrivent. Dans l'après-midi du 11 Septembre 1941, l'U-202 envoie par le fond un suédois dans l'Est-Nord-Est du Cap Farewell (Voir Note N°2). Bien que l'opération continue jusqu'au 14 Septembre aucun bâtiment n'est coulé après le 11. Au total seize bâtiments sont perdus et deux autres endommagés. Arrivée à Brest.
Du 16 Octobre 1941 au 13 Novembre 1941, départ de Brest pour l'Atlantique Nord. En transit, l'U-202 est dirigé directement vers le convoi SL 89, signalé le 20 Octobre 1941 par l'U-84 (K.L. Horst UPHOFF). Après avoir été chassé, le 23 Octobre 1941, l'U-202 continue sa route et rejoint le groupe "Schlagetot" qui a formé une ligne de patrouille, le 28 Octobre 1941, à 300 et 400 nautiques dans le Sud du Groenland. Le 01 Novembre 1941, l'U-374 (O.L. Unno von FISCHEL) signale le convoi le SC 52. Ce convoi est composé de trente-cinq bâtiments marchands escorté par onze navires de guerre. Il est parti le 29 Octobre 1941 de Sydney pour Sydney où il arrive le 05 Novembre. Les bateaux du groupe "Schlagetot" se combinent avec d'autres nouveaux arrivants pour former le groupe "Raubritter" qui est déployé contre le convoi. Le 03 Novembre 1941 au petit matin, l'U-202 envoie par le fond deux britanniques, tous les deux dans le Nord-Est de Notre Dame Bay (Terre-Neuve) (Voir Note N°3). Le contact est perdu dans la nuit du 04 au 05 Octobre 1941 quand le convoi s'arrête pour s'abriter dans le détroit de Belle Isle. L'U-202 retourne à Brest.
Du 13 Décembre 1941 au 27 Décembre 1941, départ de Brest pour la Méditerranée. Lorsqu'il tente de passer le détroit de Gibraltar dans la nuit, l'U-202 est attaqué et endommagé par un "Swordfish" de Sqn 812 (FAA). Arrivée à Brest.
Du 01 Mars 1942 au 26 Avril 1942, départ de Brest pour l'Atlantique Ouest. À 17h30 LINDER quitte son mouillage aux électriques puis démarre ses diesels. Arrivé à la hauteur de la Pointe des Espagnols il est rejoint par un 'Sperrbrecher'. Le filet anti-sous-marin a été ouvert pour le laisser passer. L'U-202 fait partie de la quatrième vague de l'Opération "Paukenschlag". Il traverse l'Atlantique et le 22 Mars 1942 il torpille et endommage un britannique à 700 nautiques dans le Sud-Sud-Est de l'île de Sable. Le 01 Avril 1942, il envoie par le fond un autre britannique dans le Nord-Nord-Est des Bermudes. Il commence alors son retour vers la France et le 03 Avril 1942 il est ravitaillé par l'U-A (O.L. Ebe SCHNOOR) quelque part dans l'Ouest des Açores. Arrivée à Brest.
Du 27 Mai 1942 au 25 Juillet 1942, départ de Brest pour opération spéciale sur la côte Est des États-Unis. Le 12 Juin 1942, l'U-202 atteint sa destination, au large d'Amagansett (Long Island). Le but est de débarquer quatre agents allemands, George DASCH, Heinrich HEINCK, Richard QUIRIN et Ernst BURGER, dans le cadre de l'Opération "Pastorius", pour mener des actions de sabotage contre des installations industrielles et des voies de chemin de fer. () Linder a raconté plus tard : « Quatre hommes portant l'uniforme d'infanterie sont venus à bord; ils ont apporté avec eux des pelles, des explosifs, une somme importante en dollars et des vêtements civils; qu'ils mettent plus tard ».
Leur mission est de détruire les centrales hydroélectriques de Niagara Fall, l'usine 'Aluminium Company of America' en Illinois, au Tennessee et à New York, une usine de cryolite à Philadelphie et des écluses entre la rivière Ohio et Louisville et des écluses à Pittsburg doivent être également piégées.
Dans les premières heures du 13 Juin, les hommes sont amenés à terre dans un radeau en caoutchouc, avec leur équipement disposé dans quatre caisses en bois. Après avoir débarqué les saboteurs, l'U-202 fait mouvement, mais il se met au sec sur un banc de sable. Il y reste plusieurs heures masqué par des nappes de brouillard avant de se déséchouer à la marée du matin. Peu après l'atterrissage des saboteurs, un jeune garde-côtes découvre les quatre hommes. DASH se débarrasse de lui après la remise d'un peu d'argent. Les caisses sont ensuite enfouies dans le sable et les quatre hommes se dirigent vers Amagansett pour prendre un train vers New York. Immédiatement après son retour au poste des garde-côte, le jeune homme rapporte toute l’affaire à son supérieur. Une recherche est effectuée sur la plage et les caisses sont découvertes. Assez inexplicablement, DASCH et BURGER décident de trahir l’Opération "Pastorius", auquel participent également quatre autres agents débarqués par U-584 (K.L. Joachim DEECKE) à Jacksonville, en Floride, le 17 Juin 1942. DASCH prend contact par téléphone avec le FBI, mais son histoire sur son arrivée d’Allemagne n’est pas crue. Le 18 Juin DASCH se rend aux bureaux du F.B.I. à Washington où il est interrogé pendant cinq jours. Les trois agents toujours à New York sont arrêtés, ainsi que les quatre hommes débarqués par l'U-584, deux à New York et deux à Chicago. Dasch et Burger sont jugés et emprisonnés. En 1948, ils sont renvoyés en Allemagne. Les six autres agents sont exécutés et les autres américains d’origine allemande qui ont aidé le groupe sont condamnés à diverses peines de prison. À l'issue de l'Opération "Pastorius", l'U-202 patrouille sur la côte Est des États-Unis. Le 22 Juin 1942, il torpille et coule un argentin à 150 nautiques dans le Sud-Est de New York. Le bateau fait surface et prend le capitaine de ce navire neutre à bord pour y être interrogé. Il est en train de retourner vers son navire lorsqu'un avion apparaît. L'U-202 plonge et plusieurs bombes sont larguées par l'appareil, mais l'U-202 peut s'échapper. Le 01 Juillet 1942, l'U-202 envoie par le fond un américain à 250 nautiques dans l'Est du Cap Hatteras. Sur la route du retour, il est ravitaillé par l'U-460 (K.L. Friedrich SCHÄFER), début Juillet dans l'Ouest des Açores. Le 17 Juillet 1942, il signale le convoi OS 34 dans le Nord-Nord-Est des Açores. Il est chassé au cours de la nuit par une corvette de l’escorte. Arrivée à Brest.
Du 06 Septembre 1942 au 25 Octobre 1942, départ de Brest à 08h15 pour le centre Atlantique. Après avoir été ravitaillé par l'U-460 (K.L. Friedrich SCHÄFER) le 20 Septembre dans le Sud des Açores, l'U-202 se dirige vers une zone située dans le Sud-Est de Trinidad. Le 01 Octobre 1942, il coule un hollandais à 60 nautiques dans le Nord-Est de Boca Grande (Venezuela). Le 07 Octobre 1942, sur la route du retour, l'U-202 a deux coups au but sur un américain, à 600 nautiques dans le Nord-Est de Cayenne (Voir Note N°6). Retour à Brest à 13h00.
Du 12 Janvier 1943 au 26 Mars 1943, départ de Brest pour le centre Atlantique pour des opérations contre les convois à destination de la Méditerranée. Le ou autour du 23 Janvier 1943, l'U-202 rejoint le groupe "Delphin" dans le Sud des Açores. Vers la fin-Janvier le groupe se dirige vers l'Est vers une zone située dans le Nord-Ouest des Canaries, puis de nouveau vers l'Est dans une zone située dans l'Ouest de Gibraltar. Le 07 Février 1943, dans le Nord des Canaries, l'U-521 (K.L. Klaus BARGSTEN) signale un petit convoi côtier, le Gib N°2. Les cinq bateaux les plus dans le Sud du groupe "Delphin", l'U-202, l'U-87 (K.L. Joachim BERGER), l'U-258 (O.L. Léopold KOCH), l'U-264 (K.L. Hartwig LOOKS) et l'U-558 (K.L. Günther KRECH) reçoivent l'ordre de le poursuivre, son escorte semble faible. Toutefois elle se renforce le 09 et l'opération est abandonnée. Seul l'U-264 lance une attaque le 08 Février mais sans succès. Après avoir poursuivi brièvement un convoi dans l'Est de Madère le 11 Février qui était un groupe de chasse, cinq bateaux du groupe "Delphin", l'U-202, l'U-87 (K.L. Joachim BERGER), l'U-258 (O.L. Léopold KOCH), l'U-264 (K.L. Hartwig LOOKS) et l'U-558 (K.L. Günther KRECH) Sont ravitaillés par l'U-118 (K.K. Werner CZYGAN) dans le Sud-Sud-Ouest de Madère entre le 12 et le 14 Février 1943. Le 16 Février, ils rejoignent le groupe "Rochen" dans le Sud des Açores, de nouveau à la recherche de convois US-Gibraltar. Le groupe ratisse vers l'Ouest pendant quatre jours et le 20 retourne en arrière. Deux jours plus tard, les bateaux sont dirigés vers le convoi UC 1, signalé par l'U-522 (K.L. Herbert SCHNEIDER), dans l'Ouest-Nord-Ouest de Madère. Ce convoi est composé de trente-cinq bâtiments marchands escorté par dix navires de guerre. Il est parti le 15 Février 1943 de Liverpool pour Curacao. Il torpille quatre pétroliers, un hollandais, deux britanniques et un américain (Voir Note N°7). Le 01 Mars 1943, l'U-202 et quatre bateaux du groupe "Rochen" sont ravitaillés pour des opérations futures par l'U-461 (K.K. Wolf-Harro STIEBLER) dans le Sud-Ouest des Açores. Les cinq bateaux forment une ligne de patrouille orientée Nord-Sud, "Tümmler", qui commence un mouvement vers l'Est, puis vers les Canaries à partir du 05 Mars. Ce mouvement continue jusqu'au 12, les bateaux se trouvent alors entre les Canaries et les côtes du Maroc. Un petit convoi naviguant vers le Sud a été aperçu le 11, mais quand il s'est avéré être trop rapide et son escorte aérienne trop forte, les bateaux du groupe "Tümmler" sont dirigés vers le Nord-Est pour intercepter le convoi UGS 6, situé à environ 1500 nautiques de distance. Le groupe n'a en fait aucun contact réel avec le convoi. À partir du 18 Mars 1943, une forte escorte aérienne venue de Gibraltar arrive et l'opération contre le convoi s'arrête le 19 Mars avec seulement quatre bâtiments coulés au court d'une poursuite de huit jours. L'U-202 est ravitaillé par l'U-109 (O.L. Joachim SCHRAMM) pour retour vers la base. Arrivée à Brest.
Du 29 Avril 1943 au 02 Juin 1943, départ de Brest à 17h45 pour l'Atlantique Nord. L'U-202 rejoint le petit groupe "Lech" dans le Sud-Est du Cap Farewell. À partir du 15 Mai 1943, les groupes "Lech", "Iller", "Inn", "Isar" et "Nahe" se combinent pour former les groupes "Donau 1" et "Donau 2". L'U-202 fait partie de "Donau 2". Les deux groupes font route vers le Sud-Ouest et le 16 se dirigent vers le Sud-Est en vue d'intercepter le convoi SC 130, repéré dans le centre de l'Atlantique Nord. Le convoi a une escorte de surface et une couverture aérienne solide, ce qui empêchent toutes observations ou approches pour attaquer. Quatre bateaux sont perdus (l'U-273 (O.L. Hermann ROSSMANN), l'U-381 (K.L. Graf Wilhelm-Heinrich von PÜCKLER und LIMPURG), l'U-258 (K.L. Wilhelm von MÄSSENHAUSEN) et l'U-954 (K.L. Odo LOEWE)), et l’opération se termine le 20, avec aucun navire coulé. Le convoi SC 130 est censé être le dernier convoi à avoir sérieusement menacé par les sous-marins allemands dans la bataille de l’Atlantique. Le 18 Mai 1943, le convoi HX 239 se positionne à 200 nautiques dans le Sud-Est du Cap Race, navigant dans une direction générale Nord-Est. Les groupes "Donau" sont déplacés alors sur le Sud-Ouest à partir du 20 pour suivre le convoi. L'activité des avions embarqués sur un porte-avions d'escorte oblige la plupart des U-Boote à rester en plongée et empêche toutes attaques. Après que l'U-752 (K.L. Karl-Ernst SCHRŒTER) ait été coulé par des avions provenant du H.M.S. "Archer" et d'autres bateaux sérieusement endommagés l'opération contre le convoi HX 239 prend fin le 23 Mai 1943. Il est décidé par Dönitz le lendemain de demander l’arrêt temporaire de toutes les actions contre les convois dans l’Atlantique Nord jusqu'à ce que la situation soit soigneusement évaluée. Les U-Boote ayant peu de carburant, dont l'U-202, se dispersent sur un vaste territoire pour donner l’impression par l’intermédiaire de leurs transmissions W/T d’une bien plus grande présence de sous-marins allemands dans l’Atlantique Nord. Le 27 Mai 1943, l'U-202 reçoit l'ordre de retourner à sa base pour se ravitailler et d'aller ensuite à Kiel pour refonte. Le 01 Juin 1943 à 10h00, sur le chemin du retour, il repère des bâtiments qui s'avèrent être des navires du 2nd SG. L'U-202 est repéré à 500 nautiques dans le Sud-Sud-Est du Cap Farewell par le sloop H.M.S. "Starling" (Capt F.J. WALKER) qui lui lance dix charges de profondeur. Les sloops H.M.S. "Wild Goose" (Lt-Cdr D.E.G. WEMYSS) et H.M.S. "Kite" (Lt-Cdr W.F. SEGRAVE) rejoignent le "Starling" dans de nouvelles attaques (252 charges de profondeur sont lancées). L'U-202 descend jusqu'à environ 230 mètres et commence à s'éloigner doucement de la zone. Tout le long de la journée du 01 Juin 1943 les sloops attendent la remontée de l'U-202 car il est trop bas pour pouvoir lancer des attaques aux charges de profondeur. Peu après minuit (à 00h02), l'U-202 est forcé de faire surface par manque d'air et avec ses batteries à plat. Il est de suite repéré par les sloops et le "Starling" ouvre le feu avec son canon principal de 4" et ses Oerlikon. En peu de temps l'U-202 capitule et des ordres sont donnés pour l'abandonner lorsque des charges de profondeur sont lancées. Quinze heures (14 heures selon une autre source) après le début de la chasse, l'U-202 coule par l'arrière avant que quiconque puisse monter à bord. Le commandant, un officier et quinze hommes sont recueillis par le "Starling" et deux officiers et dix hommes par le "Wild Goose". Un des survivants blessé meure plus tard et il est enterré en mer avec tous les honneurs. Dix-huit autres membres de l'U-202 l'équipage ont été perdus dans l'action.
Navire(s) coulé(s)
- 9 + 4 endommagés -
27 Août 1941 à 14h35 : "Ladylove" (chalutier à vapeur de 230 tonnes), carreau AE 8439, torpille - Nord de l'Islande - (1)
11 Septembre 1941 à 13h32 : S.S. "Scania" (cargo à vapeur de 1999 tonnes, traînard du convoi SC 42), carreau AD 7154, torpilles coup de grâce - 63°14'N 37°12'O - (2)
03 Novembre 1941 à 04h54 : S.S. "Flynderborg" (cargo à vapeur de 2022 tonnes du convoi SC 52), carreau AJ 7849, torpille - 51°21'N 51°45'O -
03 Novembre 1941 à 04h58 : S.S. "Gretavale" (cargo à vapeur de 4586 tonnes du convoi SC 52), carreau AJ 7849, torpille - 51°21'N 51°45'O -
03 Novembre 1941 à 05h05 : (cargo à vapeur de ≈ 4000 tonnes du convoi SC 52), carreau AJ 7849, torpilles (3)
03 Novembre 1941 à 08h44 : (cargo à vapeur de ≈ 4000 tonnes du convoi SC 52), carreau AJ 7849, torpille coup de grâce (3)
22 Mars 1942 à 00h45 : M.V. "Athelviscount" (pétrolier à moteur de 8882 tonnes), carreau CC 5497, torpille - 38°46'N 52°44'O - endommagé -
01 Avril 1942 à 23h14 : M.V. "Loch Don" (cargo à moteur de 5249 tonnes), carreau CB 8387, torpille - 37°05'N 61°40'O -
22 Juin 1942 à 12h34 : S.S. "Rio Tercero" (cargo à vapeur de 4864 tonnes), carreau CA 5651, torpille - 39°15'N 72°32'O - (4)
01 Juillet 1942 à 01h27 : S.S. "City of Birmingham" (cargo à vapeur de 5861 tonnes), carreau CA 9758, torpille - 35°10'N 70°53'O -
29 Septembre 1942 à 03h37 : (cargo à vapeur de ≈ 6000 tonnes), carreau ED 9652, torpille (5)
01 Octobre 1942 à 22h41 : S.S. "Achilles" (cargo à vapeur de 1815 tonnes), carreau EO 1465, torpille - 09°06'N 59°48'O -
07 Octobre 1942 à 00h29 : S.S. "John Carter Rose" (cargo à vapeur de 7191 tonnes), carreau EP 1347, torpille (6)
23 Février 1943 à 22h17 : M.V. "Murena" (pétrolier à moteur de 8252 tonnes du convoi UC 1), carreau DG 5369, torpilles - 31°10'N 27°30'O - endommagé - (7)
23 Février 1943 à 22h18 : M.V. "British Fortitude" (pétrolier à moteur de 8482 tonnes du convoi UC 1), carreau DG 5369, torpilles - 31°10'N 27°30'O - endommagé - (7)
23 Février 1943 à 22h20 : M.V. "Empire Norseman" (pétrolier à vapeur de 9811 tonnes du convoi UC 1), carreau DG 5369, torpilles - 31°18'N 27°20'O - endommagé - (7)
23 Février 1943 à 22h21 : M.V. "Esso Baton Rouge" (pétrolier à vapeur de 7989 tonnes du convoi UC 1), carreau DG 5369, torpille - 31°15'N 27°22'O - (8)
Date de perdition
02 Juin 1943 à 00h30
Causes
Charges de profondeur et artillerie du sloop H.M.S. "Starling" (Capt F.J. WALKER)
Atlantique Nord, Sud-Sud-Est du Cap Farewell
- 56°12'N 39°52'O -
Victimes
18 victimes, 30 rescapés
Notes
1) Le "Ladylove" est rapporté perdu après le 30 Août 1941. Il coule en 15 secondes et ne peut donner sa position.
2) Le "Scania" a été touché en premier par une torpille de l'U-82 (K.L. Siegfried ROLLMANN) et envoyé par le fond par deux torpilles de l'U-202.
3) L'U-202 observe des coups au but sur deux bâtiments (le premier coule) et en entend un troisième. Le coup de grâce à 08h44 est donné contre une épave chavirée, peut-être celle de l'un des navires frappés au cours de la première attaque.
4) L'U-202 signale que le "Rio Tercero" n'affichait aucune marque de neutralité et a été reconnu comme Argentin seulement après l'attaque.
5) L'U-202 entend un coup au but, mais pas de détonation, après 1min 40sec; la torpille a eu probablement un raté.
6) Le "John Carter Rose" est d'abord touché par l'U-201 (O.L. Günther ROSENBERG) et par deux torpilles de l'U-202. Il est finalement envoyé par le fond non pas par un coup de grâce qui a également révélé être un raté mais par l'artillerie de l'U-201.
7) L'U-202 tire une gerbe de quatre torpilles. La première touche le "Murena", qui continue sa route, la suivante a un coup au but sur le "British Fortitude", qui continue aussi sa route endommagé; la troisième torpille a un raté; et la dernière a un coup au but sur le S.S. "Empire Norseman" sur son côté bâbord. Ce navire a été également endommagé par l'U-382 (K.L. Herbert JULI) le 23 Février 1943 à 22h14 et coulé par une torpille coup de grâce de l'U-558 (K.L. Günther KRECH) le 23 Février 1943 à 23h45.
8) Le M.V. "Esso Baton Rouge" est envoyé par le fond par un seul coup au but du tube lance-torpille arrière.
Carte de la Kriegsmarine

Insigne de l'U-202 Insigne de l'U-202 Insigne de l'U-202

Position du naufrage de l'U-202



U-Boote U-203

Homepage