Helgoland NORDSEE III



MA, W-041/4361
13 Mai 1941

© Submarine Museum Gosport
17 Février 1942


Année de début de la construction.
1940
Année de fin de la construction.
1941
Bunker
156,1 mètres de long
88 mètres de large
16,50 mètres de haut
Épaisseur du toit
3 mètres
Nombre d’Alvéoles
3
1ère Alvéole
A - Ponton Flottant -
108 mètres de long
28 mètres de large
3 sous-marins peuvent s'y mettre
Les 2 autres alvéoles - Bassins à Flot
B, C
108 mètres de long
28 m de largeur
3 sous-marins peuvent s'y mettre
Profondeurs des bassins
Alvéole A : 6,3 mètres
Alvéoles B, C : 4,5 mètres
Largeur des bassins
Alvéole A : 27 mètres
Alvéoles B et C : 22 mètres
Notes
Interbox entre les alvéoles A,B - B,C : 6 mètres

Commandants
Grade
Nom
Date
Kapitänleutnant (zV)
SCHRADER À partir de 1936
Konteradmiral
RÜMANN, WILHELM Septembre 1939 à Février 1941
Fregattenkapitän
KESSLER, HORST (i.V) Janvier 1940 à Février 1940
Kapitän zur See
OEHLER (i.V.) Mars 1940 à Avril 1940
Kapitän zur See
STEINBACH, JULIUS (i.V.) Avril 1940 à Mai 1940
Korvettenkapitän
EGGEMANN Février 1941 à 02 Février 1944
Kapitän zur See
LOHMANN, LUDWIG Février 1944 à Décembre 1944
Kapitän zur See
ROEGGLEN Décembre 1944 à Mai 1945


Plans de l'U-Bunker

- Déjà pendant la Première Guerre mondiale, Helgoland a été agrandi pour servir comme base allemande avancée en mer du Nord.
- Après la guerre en grande partie détruite, la reconstruction du "Marinehafen" (Port naval) fut réalisée au printemps 1936.
- La planification et les premiers préparatifs pour la construction d'un grand port de flottille sur Helgoland sont effectués en 1937. Au début de la guerre en 1939, le plan de la flotte portuaire est à nouveau abandonné. L'île ne doit être utilisée que comme base sous-marine avancée.
- Dès 1939, des plans sont élaborés et en 1940 les travaux sont bien avancés. La construction s'achève en Juin 1941.
- L'entrepreneur principal pour les travaux d'excavation est Grün & Bilfinger et pour la construction proprement dite, la société Dyckeroff & Widmann AG.
- Le bunker est plutôt modeste, il est situé dans le bassin Est du port d'Helgoland.
- À l'arrière de l'alvéole la plus à l'Est se trouve un atelier pour les périscopes et l'équipement optique ainsi que le stockage des torpilles.
- À l'arrière de l'alvéole la plus à l'Ouest se trouve un atelier avec des installations de soudage et une aire de stockage.
- La construction du bunker rappelle en certains points encore le grand abri sous-marin de Bruges de la Première Guerre Mondiale.
- Moins important pour la guerre des sous-marins que de nombreux autres complexes de bunkers, Nordsee III n'attire pas beaucoup l'attention des bombardiers alliés jusqu'à la fin de la guerre.

Arrivée de l'U-134 à Nordsee III


- Après les débarquements alliés en Normandie en juin 1944, le bunker du Nordsee III devient un point d'arrêt pour les sous-marins de poche de type "Seehund" du Vizeadmiral Heye, sur leur chemin de Wilhelmshaven au front d'invasion, et à un moment donné a même abrité un certain nombre de "Sprengboote".
- Les défenses sur le bunker lui-même sont assez légères, comprenant seulement deux canons antiaériens de 3,7cm et un canon 'Flak' de 2 cm avec un projecteur de 2 m.
- À partir de la fin de 1944, cependant, l'USAAF et la RAF commencent à organiser des raids contre Helgoland.
- Un total de six raids majeurs sont lancés contre le complexe entre 1941 et 1945, le raid de la RAF du 18 Avril 1945 implique plus de 960 bombardiers.
- Un raid final le jour suivant voit seulement 36 bombardiers larguer 22 bombes de 'Tallboy' et des 'Grand Slam'. L'U-Bunker subit des dommages importants pendant l'une de ces attaques et est encore complètement intact à la fin de la guerre.
- Les bunkers sur Helgoland sont encore relativement intacts à la fin de la guerre, ainsi que d'autres structures défensives (emplacement des armes à feu, etc.). Beaucoup sont détruits ou gravement endommagés, bien qu'un certain nombre d'armes puissantes restent en opération. Au moment de la cessation des hostilités, plus de 4 500 Allemands, dont plus de 1 100 travailleurs civils, se trouvent encore sur l'île de la forteresse.
- La plupart du personnel militaire est ensuite évacué vers le continent, ne laissant qu'une petite équipe de transfert, qui officiellement remet les fortifications d'Helgoland à l'Amiral Gould de la Royal Navy le 02 Mai 1945.
- Suite à la décision des puissances occupantes de démilitariser l'Allemagne, en Août 1945, une force spéciale d'ouvriers de démolition, pour la plupart allemands et sous le commandement d'un officier de la Royal Navy, commence à préparer la démolition de toutes les structures restantes, y compris les bunkers des sous-marins. Des milliers de tonnes d'explosifs sont expédiées sur l'île et ajoutées aux énormes quantités de munitions inutilisées qui se trouvaient déjà sur place. Les bunkers survivants sont remplis de munitions et d'explosifs.
- Le 18 Avril 1947, les préparatifs de l'opération "Bing Bang" sont achevés et tout le personnel se retire de l'île. À partir d'un navire de guerre britannique qui se trouve à quelque neuf nautiques au large, les explosifs sont mis à feu. L'explosion résultante est entrée dans les livres des records comme la plus grande explosion non atomique de l'histoire. Les bunkers sont totalement détruits. Il ne reste pas grand-chose, bien qu'une tour ait été transformée en phare.
- En 1952 la population civile rejoint de nouveau l'île. Il y a encore environ 80000 m³ de gravats à déblayer. Ces travaux vont durer de 1952 à 1954.

Notes : L'U-116, l'U-154, l'U-155, l'U-158, l'U-160, l'U-162, l'U-209 , l'U-252, l'U-334, l'U-353, l'U-403, l'U-404, l'U-406, l'U-437, l'U-455, l'U-456, l'U-457, l'U-503, l'U-504, l'U-505, l'U-507, l'U-563, l'U-587, l'U-588, l'U-589 et l'U-656 ont utilisé l'U-Bunker de Janvier à Mars 1942. Ensuite, l'U-Bunker jusqu'en 1945 n'a plus servi aux U-Boote, mais aux flottilles de dragueurs de mines et de vedettes lance-torpilles.

Helgoland se trouve en Mer du Nord non loin des îles Frisonnes. Sa surface est de 2 km².
De 1952 à 1954 Nordsee III a été en grande partie détruit. Les matériaux récupérés ont servi à construire des môles.


(*) Cette petite île fortifiée est très impopulaire auprès des sous-mariniers. Ouverte à tous les vents et cible des attaques aériennes britanniques, elle n'offre aucun divertissement, comme les villes portuaires...

gauche milieu

Homepage